Anti-illuminati : le forum

Réseau d'information indépendant et libre - Combat contre le Nouvel Ordre Mondial
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les grandes compagnies nous espionnent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sucre

avatar

Nombre de messages : 136
Date d'inscription : 31/08/2005

MessageSujet: Les grandes compagnies nous espionnent.   Jeu 10 Nov à 4:01

Citation :
Tout autre son de cloche que sur le lénifiant :
« Le RFID se défend des critiques virulentes »
[url] http://www.pcinpact.com/actu/newsg/24646.htm [/url]

Comment les grandes corporations, projettent de pister
chacun de vos mouvements en partenariat avec le
gouvernement

Mary Starrett|Le 5 novembre 2005

Lorsque la candidate au doctorat de Harvard et
défenderesse de la vie privée Katherine Albrecht a
commencé à renifler autour des couloirs du
Massachusetts Institute of Technology et a mis ses
petites mains sur des mémos internes d'une certaine
grande corporation, elle a découvert un plan orwellien
dont elle nous a avertis sans perdre de temps..

Les grandes compagnies nous espionnent.

La fondatrice de CASPIAN (consommateurs contre
l'invasion de la vie privée et la numérotation) en a
compilé la preuve inquiétante dans un livre. Quelques
jours après avoir été publié, "Spychips" a atteint le
sommet de la liste des livres non-fictifs d'amazon.com
. Il n'est pas étonnant que, appelant ce livre le
"dictionnaire du diable de la RFID", Bruce Sterling de
Wired.com ait dit : "Si vous n'avez jamais entendu
parler de RFID ou des « spychips » (puces espions), ce
serait tout à fait une bonne idée de lire ce livre au
plus vite... Hâtez-vous. Ne perdez aucun autre moment
précieux." Sterling appelle Albrecht et son co-auteur
Liz McIntyre "les Lone Ranger et Tonto de la frontière
de la RFID... les super défenseurs féminins du
consommateur de demain, doués en informatique... deux
activistes de l'Internet bruyantes, flamboyantes,
irrépressibles, recherchant et publiant les affaires
secrètes et confidentielles » sur la façon dont les
sociétés et le gouvernement pistent chacun de nos
mouvements.

Les faits sont les suivants: des puces minuscules et
pistables sont placées dans les trucs que nous
achetons, en ce moment. C'est un concept effrayant et
totalement digne du livre 1984 de George Orwell, mais
c'est la réalité et nous ferions bien d'être attentifs
aux applications actuelles et en projet de cette
simple et petite technologie qui possède un grand
potentiel d'invasion de la vie privée.

Ce livre amorce le mouvement d'une énorme réaction des
consommateurs, parce que des sociétés titanesques se
sont donné beaucoup de peine pour s'assurer que les
consommateurs ne découvrent pas comment la technologie
RFID est (secrètement) employée et intensivement
favorisée. De grandes compagnies comme Wal Mart,
Proctor&Gamble, Exxon- Mobil, Benneton, Philips,
Gillette, Max Factor.... pour n'en nommer que
quelques- unes, et, comme vous pourriez le prévoir, le
gouvernement fédéral emploient déjà des puces
pistables au mieux pour vous espionner, mon cher.

Le livre "Spychips" est bien documenté, facile à lire
et immensément amusant. Les auteurs traitent d'un
sujet sérieux avec humour, et vous ne devez pas être
un technicien pour l'obtenir (après avoir maîtrisé
juste le « copier/coller », j'en suis la preuve
vivante). La technologie... est une chose étrange.
Elle vous apporte de grands cadeaux d'une main et vous
poignarde dans le dos de l'autre ". -- C.p. Snow, New
York Times, 1971.

"Spychips" détaille un monde qui n'a plus de vie
privée "où chacun de vos achats est surveillé et
enregistré dans une base de données et chacune de vos
possessions est numérotée." Le livre souligne comment
la RFID est employée dans les médicaments Viagra et
Oxycontin et comment la FDA pousse pour la RFID sur
toutes les prescriptions. [ Spychips est un livre que
chacun devrait avoir. Commandez "SpyChips" ]

Citer des noms

"Spychips" dit en essence "je dénonce" aux grandes
compagnies comme Proctor& Gamble et Gillette. Le rouge
à lèvres de Lipfinity de Proctor &Gamble fut étiqueté
avec une puce RFID (à un moment, la compagnie a même
enregistré subrepticement sur cassette vidéo les
femmes lorsqu'elles choisissaient leur masque à
paupières préféré, renvoyant les images en live aux
voyeurs des corporations situés à des milliers de
milles de là). Gillette a passé une commande de 500
millions d'étiquettes RFID et a été cassée après avoir
secrètement placé ces dispositifs dans les rasoirs
Mach3. Ajoutez ces produits à la liste des produits de
consommation étiquetés avec des RFID tels que les
shampooings Pantene, Purina Dog Chow et les lingettes
pour bébés de Huggies.

Dans Spychips nous apprenons l'histoire fascinante de
la RFID. Elle a eu ses origines, nous racontent
Albrecht et McIntyre, avec un espion russe appelé Lev
Termen. Termen (alias Theramin) avait employé des
concerts sold-out au Metropolitan Opera House de New
York pour transmettre en fait de l'information à
l'intelligence des Soviétiques. Basé sur cette
technologie, un insecte à RFID fut plus tard caché
dans une plaque en bois du grand sceau des Etats-Unis
et fut présenté à l'ambassadeur américain Averell
Harriman par des écoliers russes en 1945. La plaque
contenant la puce espionne pendait dans le bureau de
l'ambassadeur, transmettant les secrets de la guerre
froide jusqu'à ce qu'on l'ait découverte en 1952. A ce
moment, les espions américains n'avaient aucune idée
de ce qu'était cette technologie RFID. A présent, non
seulement ils l'ont compris depuis lors, mais le
gouvernement, avec des corporations mondiales,
l'emploie maintenant pour espionner les Américains.

"Spychips" explique que, avec le financement de
Proctor&Gamble, de Gillette, et du Uniform Code
Council (les gens du code-barres), le centre
d'auto-identification du Massachusetts Institute of
Technology est devenu en 1999 la terre d'essai pour
les RFID et toutes leurs applications envahissantes.
En très peu de temps, le but du centre devint de voir
des étiquettes RFID attachées sur chaque article
fabriqué avec un seul réseau mondial pour les pister.
Par exemple, les gens intrusifs de chez IBM avaient
travaillé sur des moyens de pister les gens dans les
bibliothèques et les ascenseurs (et vous pensiez que
Muzak était omniprésent!).


(...)

Cette technologie qui hier permettait à des fabricants
de garder la trace des palettes de marchandises est
déjà proposée pour des applications décidément plus
envahissantes. Une demande de brevet décrit un (.)
lecteur de RFID qui serait employé sur la porte
d'entrée des maisons et des voitures afin de faire
l'inventaire des articles pucés du consommateur et qui
enverrait les résultats aux gens du marketing.Le livre
précise que comme pour tout ce qui est apparenté à la
RFID, le motif est de nous espionner dans des buts
mercantiles.

Le potentiel d'abus gouvernemental de cette
technologie y est abordé également. Albrecht et
McIntyre écrivent que "loin de protéger le public
contre la menace des RFID, notre gouvernement favorise
activement cette technologie.. le département de la
défense et le service postal des Etats-Unis..."
sponsorisaient les membres du laboratoire de
Frankenstein - comme le centre d'auto-identification.
Le ministère de l'agriculture des Etats-Unis et la
Food and Drug Administration "encouragent tous deux
l'adoption de la RFID via leurs directives « track and
trace » (« pister et tracer ») récemment publiées".

Des puces RFID dans les « flingues intelligents », des
écoliers "étiquetés" pour des raisons de "sécurité
»... la liste s'allonge tout le temps.


Pouvez-vous dire: "Schnuffelchippen"?

C'est le mot allemand pour les "spychips" ou pour les
dispositifs de pistage par RFID. Les Allemands ont
pris les armes lorsqu'ils ont récemment découvert que
les cartes de "fidélité" qu'ils portaient pour le
magasin du futur de Metro contenaient des puces
espions. Ce magasin (.) a été forcé de rappeler plus
de dix mille cartes qu'il avait distribuées aux
clients inconscients et ce n'était que le
commencement.

Protestations massives, témoignage devant les comités
gouvernementaux et interviews des médias décriant
cette tromperie ont suivi. Le retour de manivelle des
consommateurs peut être méchant. Les consommateurs
allemands n'ont pas bien pris le fait d'être pistés.

"Spychips" nous rappelle que "dans les jours sombres
de l'Allemagne du troisième Reich, les personnes
juives étaient devenues des proies. La seule manière
dont elles pouvaient échapper à la déportation vers
les camps de la mort des Nazis était de quitter le
pays, de se cacher ou en se fondant à la
population..." En d'autres termes, ceux qui ont
survécu avaient jeté leurs étoiles jaunes de David qui
les marquaient en tant que Juifs, le symbole qui
rendait facile de les repérer et de garder leur trace.
Il ne fait aucun doute que si les Nazis avaient eu la
RFID, leur "solution finale" aurait rendu toute
évasion impossible.

Katherine Albrecht et Liz McIntyre ont réussi à
débusquer le sale petit secret que l'on était parvenu
à garder caché. Jusqu'à maintenant.

Traduit par Vic de :
How Major Corp's. Partnering With Gov't. Plan to Track
Your Every Move

Sucre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les grandes compagnies nous espionnent.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le "wargame" historique, vous connaissez ?
» Les Grandes Compagnies
» En fin d'aprem, nous somme allés danser le........ Kimbo!!!!!
» Raids L.I.G : Qui sommes nous ?
» Artdrock tu nous quitte ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti-illuminati : le forum :: Puce, biométrie et expérimentations diverses :: Puces RFIDs-
Sauter vers: