Anti-illuminati : le forum

Réseau d'information indépendant et libre - Combat contre le Nouvel Ordre Mondial
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Pyramidologie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DeLaCroix
Admin
avatar

Nombre de messages : 238
Date d'inscription : 30/08/2005

MessageSujet: Pyramidologie   Jeu 1 Sep à 1:30

Pyramidologie :

Fondateur John Taylor, 1859

Structure organisationnelle : Il y a plusieurs groupes qui utilisent la pyramidologie ou des formes d’enseignement du pouvoir de la pyramide, allant de petites organisations nouvelle âge jusqu’aux Témoins de Jéhovah de la première heure. La pratique consistant à chercher une connaissance cachée ou un pouvoir surnaturel dans les pyramides est répandue, diversifiée, et elle consolide n’importe quelle structure organisationnelle par elle-même.
Normes uniques : Le pouce pyramidal est une mesure qui fait équivaloir un pouce à une année. Le pouvoir de la pyramide est un enseignement marginal, prédominant chez les adeptes du nouvel âge, ils attribuent des forces psychiques ou spirituelles à la forme de la pyramide.

Au milieu des sables et de la chaleur du désert, enveloppées de mystère et de controverse se trouvent les pyramides. Ces édifices, se dressant dans l’imaginaire de la plupart des mortels, sont devenus le point central religieux pour des centaines de milliers d’individus à travers l’histoire. Nombre d’entre eux ont avancé des théories au sujet des origines de leurs structures, allant d’hébreux divinement inspirés à des individus non-identifiés provenant de l’espace.

Histoire L’histoire vraie de la pyramidologie moderne commence en 1859 lorsque John Taylor, qui n’a jamais visité le grande pyramide, «commença à se convaincre que son architecte n’était pas un Égyptien, mais plutôt un Israélite agissant sous des instructions divines. Peut-être était-ce Noé lui-même». «Lui qui bâti l’arche était, de tous les hommes, le plus compétent pour diriger la construction de la grande pyramide, » écrivait Taylor (« Mysterious Pyramid Power», Martin Ebon, éditeur, page 62).

Non seulement Taylor utilisa-t-il des calculs faits par d’autres hommes s’intéressant aux pyramides d’Égypte, mais « aussi trouva-t-il de nombreux passages autant dans l’Ancien que dans le Nouveau Testament, lesquels, si sortis de leurs contextes, pouvaient être interprétés en tant que références au monument de pierre. » (Ibid).

À la suite de Taylor, Charles Piazzi Smyth, un astronome, développa plus profondément, en 1864, la théorie de la pyramidologie à savoir que la grande pyramide détenait des secrets au sujet de la compréhension des prophéties de la Bible. Il expliquait que : « ces mesures renferment aussi des prophéties sous une forme chiffrée, établissant un rapport avec les événements qui constitueraient plus tard l’essentiel de l’Ancien Testament, tout autant que l’histoire complète future de la chrétienté jusqu’à et incluant la deuxième venue du Christ. » («Man, Myth and Magic», Richard Cavendish, éditeur, Vol. 17, page 2313).

Un élément clé dans l’étude de la pyramidologie est le pouce pyramidal. Le nombre de pouces entre le point A et le point B, détermine, selon la pyramidologie, la date d’événements bibliques et leurs réalisations. Cependant, il semble y avoir certains désaccords chez les historiens à savoir qui a développé le pouce pyramidal. Selon Martin Gardner, écrivant dans l’ouvrage «Mysterious Pyramid Power», «Smyth» en a été l’initiateur en se basant sur la «pierre du sommet» originale de la grande pyramide (pages 63, 64). Toutefois, J. A. West explique que : « En 1865, un autre des premiers pyramidologistes, Robert Menzies, avança l’idée que les prophéties et l’histoire biblique étaient inscrits dans la pyramide suivant le ratio d’un pouce pyramidal par année solaire, et la pyramidologie était complète. » («Man, Myth and Magic», vol. 17, p. 2314).

Une fois que toutes les pièces furent en place, n’importe qui pouvait alors découvrir les secrets de la grande pyramide.
« En prenant des mesures du périmètre, des côtés, des assises et travaux de maçonneries externes, des chambres intérieures, des galeries et corridors, et en divisant les résultats par certains nombres, considérés comme étant significatifs dans la construction de la pyramide, et ensuite, en établissant un rapport entre les résultats et la chronologie biblique, et à l’histoire du christianisme, il était alors affirmé que des correspondances exactes existaient. Donc, une compréhension du code ou message chiffré était sensé permettre la réalisation des prophéties de la seconde venue laquelle, selon la théorie du «un pouce équivaut à une année» appliqué à la grande galerie, était clairement tout près dans le temps. » (ibid)

Toutefois, c’est ce système très simple qui devait compliquer et embrouiller si complètement le processus. Parce qu’il n’y avait pas de nombres spécifiques par lesquelles d’autres nombres étaient divisés, multipliés, ajoutés ou soustraits, n’importe quel nombre pouvait être utilisé pour calculer n’importe quel événement. Il n’est donc pas surprenant que plusieurs événements bibliques historiquement significatifs aient été trouvés miraculeusement dans la grande pyramide, et ce par ce procédé de divination!
Tout autant n’est-il pas surprenant que de nombreux groupes commencèrent à enseigner toute une variété d’événements prophétiques basés sur leurs propres calculs arbitraires.
Organisations et événements

Le phénomène de la pyramidologie est devenu si répandu qu’il a même influencé certaines des plus grandes sectes d’Amérique.

Une des premières adeptes de la pyramidologie, qui l’ajouta à son mysticisme surnaturel existant déjà, fut madame Helena Blavatsky (1831-1891). En tant que leader de la théosophie, un mélange de philosophie occidentale et d’occultisme, elle donna à la pyramidologie une saveur ritualiste.
« Selon madame Blavatsky, l’intérieur de la pyramide était utilisé pour l’accomplissement de rituels sacrés en relation avec le Livre des morts égyptien, et aujourd’hui la plupart des adeptes de la théosophie présument qu’il y a d’immenses mystères de certains genres en relation avec le monument de pierre, mystères qui sont connus seulement par les initiés. » («Mysterious Pyramid Power», p. 71).

Charles Taze Russell, fondateur de la Watch Tower Bible and Tract Society, publia son livre «The Divine Plan of the Ages», en 1886. Chacune des copies de ce livre comportait un diagramme dépliant disséquant une pyramide et expliquant les événements bibliques que celle-ci prophétisait. Ces événements allaient du déluge de la Genèse jusqu’au règne post-millénaire du Christ. En parlant à propos du diagramme de la pyramide, l’édition de 1907 disait :

« En tant que frontispice de ce livre, nous illustrons le diagramme représentant le plan de Dieu pour le salut du monde. Par ce diagramme nous avons cherché à aider l’esprit, par l’intermédiaire des yeux, à comprendre quelque chose du caractère progressif du plan de Dieu, et des étapes progressives qui doivent être franchies par tous ceux qui atteindront le «changement» complet, menant de la nature humaine à la nature divine. » (p. 219).
La pyramidologie a aussi été un outil chez certains au sein du mouvement «Identity». Comme Gardner l’écrit :
« Une autre secte fondamentaliste qui a fait une utilisation encore plus poussée de la «Bible dans la pierre», est le mouvement anglo-israélite. Cette secte considère les peuples anglo-saxons et celtes comme les descendants des dix tribus d’Israël, et de ce fait les héritiers de toutes les promesses que Dieu a faites à Abraham. » («Mysterious Pyramid Power», p. 69).

Connu comme étant le prophète endormi, Edgar Cayce (1877-1945), dévoila souvent des informations renversantes à ses disciples lors de ses transes. Croyant tout autant à la pyramidologie qu’à la réincarnation, Cayce s’attribua lui-même le plus intéressant des rôles, en ce qui concerne la construction de la grande pyramide.
« Edgar Cayce, au cours de ses lectures en transe, disait que la grande pyramide était âgée de 10,000 ans, et que celle-ci avait été construite par un consortium d’Égyptiens, d’Atlantes et de Caucasiens nomades du sud-ouest de la Russie. Le consortium était dirigé par Hermès, un grand prêtre égyptien appelé Ra Ta (une précédente incarnation de Cayce) et d’un conseiller appelé Isis. La pyramide servait comme endroit d’enregistrement pour l’histoire humaine et les prophéties jusqu’à l’année 1998 (le moment de la seconde venue du Christ, selon Cayce), enregistrant les langues des mathématiques, de la géométrie et de l’astronomie. Cayce disait aussi que c’était un temple d’initiation là où, des milliers d’années plus tard, Jésus fut initié au cours de ses «années manquantes», en guise de préparation pour sa carrière publique. » («Encyclopedia of Mystical and Paranormal Experiences», Rosemary Ellen Guiley, p.492).

En 1931, la «Deseret News Publishing Company», un éditeur officiel de l’Église de Jésus Christ des Saints des Derniers Jours, publia un livre de Francis M. Darter. Dans son livre, «Our Bible in Stone : Its Divine Purpose and Present Day Message», Darter consacre de nombreuses pages de calculs pyramidologiques et bibliques. Peu avant la conclusion de son livre, lequel porte en page couverture des images de la grande pyramide, Dater parle de la seconde venue du Christ. Il écrit :

« J’ai, dans un de mes travaux, «The Time of the End», analysé les plus vitales des prophéties se trouvant dans la Bible hébraïque. À partir de ces données, la date de 1940 de notre ère s’avérait représenter ce qui apparaît comme l’extrême limite de la seconde venue du Christ. La grande pyramide place apparemment cet événement vers la fin de 1936. Moi-même, je considère cette date plus que tout autre. » (p. 144)
R. A. Schwaller de Lubicz, un orientaliste décédé en 1953, enseignait que les égyptologues avaient «échoué» à «penser égyptien». Il expliquait :

« Quand les inscriptions et documents hiéroglyphiques sont lus de cette façon, chaque aspect de la culture égyptienne se voit donner une nouvelle dimension. Donc, les divinités à têtes d’animaux de la religion égyptienne – Anubis à la tête de chien, Bast la déesse-chat, Thot à la tête d’ibis seigneur de la sagesse et de la magie – représentent les fonctions cosmiques telles que la naissance, la mort et la résurrection. »
Il n’est pas surprenant que ces idées non traditionnelles et non érudites aient « été acceptées avec enthousiasme par de nombreux occultistes occidentaux qui considéraient que ces idées confirmaient leur propre croyance dans l’existence d’une ancienne sagesse qui soit s’est perdue, soit qui a survécu seulement dans les traditions de petits groupes occultes souvent secrets. » («The Supernatural : Wisdom From Afar», Francis King, pages 70, 71).
Trébuchant encore plus loin dans les ténèbres, l’écrivain populaire au cours des années soixante et soixante dix, Erich von Daniken, qui écrivit le livre «Chariots of the Gods?», expliquait dans un autre ses livres :

« Qui de nos jours accepte encore l’explication archéologique «sérieuse», à savoir que ces pierres ont été déplacées sur des plans inclinés en utilisant des rondins de bois? Ainsi pourrait-ce être vrai que des voyageurs extra-terrestres de l’espace aient aidé les constructeurs avec leur technologie hautement développée? » («In Search of Ancient Gods», p. 60)
En ce qui concerne les nombreux pronostics insensés fait par les pyramidologues au cours du dernier siècle, l’ouvrage «Encyclopedia of Occultism and Parapsychology» fait correctement observer que :
« Il reste à ajouter que des calculs basés sur l’association de l’édifice de l’«Empire State Building» et sur la tour Eiffel avec des prophéties bibliques conduiraient aussi à des prophéties étonnantes » (Leslie A. Shepard, éditeur, vol. 2, p. 759).

Le pouvoir de la pyramide Au cours des dernières années, avec l’épidémie de la théologie du Nouvel Âge, infectant tous les domaines de la société, la pyramidologie a connu un regain de popularité. Cependant, elle n’est plus seulement une technique pour prédire des événements futurs. C’est plutôt que la forme de la pyramide elle-même est considérée comme une source surnaturelle de pouvoir ou d’énergie. Le pouvoir de la pyramide est devenu le centre d’intérêt d’à peu près tout, allant de la médecine vétérinaire aux messages extra-terrestres.
Une des plus intéressantes descriptions du pouvoir de la pyramide était citée par Serge King dans son livre «Pyramid Energy Handbook». Dans ce livre, King parle des différentes façons par lesquelles les gens peuvent aider leurs chiens, leurs chats, leurs poissons et leurs oiseaux. Il explique que :

« Un de mes chercheurs m’a récemment rapporté qu’elle plaçait une pyramide au-dessus de la cage d’un oiseau nerveux. L’oiseau vole immédiatement vers le haut de la cage, ce dans une tentative apparente pour s’approcher le plus près possible de la pyramide, et est depuis demeuré beaucoup plus calme qu’auparavant. » (pages 92, 93).
Non seulement les adeptes du Nouvel Âge croient qu’ils peuvent aider leurs animaux domestiques au moyen du pouvoir de la pyramide, ils enseignent aussi que ces animaux peuvent capter l’énergie de la pyramide. Dans le «June Bletzer’s Encyclopedic Psychic Dictionary», une technique connue comme étant la méditation à l’aide de la pyramide est abordée. Dans ce procédé, la personne « s’assied sous une pyramide suspendue ou à l’intérieur d’une grande pyramide pour méditer; les individus s’asseyent face à l’est; certains se sentiront très détendus et d’autres seront rajeunis par cette énergie; l’énergie n’est pas nocive pour les gens, mais elle peut être débordante et, donc, l’individu doit connaître ses propres limites. » (p. 519).

Le danger d’un surcroît d’énergie du pouvoir de la pyramide est apparemment un risque acceptable pour plusieurs adeptes du Nouvel Âge. Durant de telles périodes, certains « méditants de la pyramide disent que leurs facultés psychiques s’ouvrent, s’élargissent, et certains affirment communiquer avec les extra-terrestres » («Encyclopedia of Mystical end Paranormal Experience», p. 493).

Autres doctrines Alors que la pyramidologie est une idéologie indépendante, il y a plusieurs croyances qui l’accompagnent souvent. Premièrement, la réincarnation est une compagne constante au sein des groupes de Nouvel Âge et d’occultisme qui croient à la pyramidologie. Deuxièmement, de nombreux individus dans les domaines du paganisme et du polythéisme égyptien pratiquent aussi la pyramidologie, à cause de leurs perspectives théologiques. Finalement, les pratiques de la numérologie et de la divination sont étroitement liées à la pyramidologie à cause de la nécessité de la manipulation des nombres par lesquelles les prophéties sont déterminées.
Réponse biblique 1) La seconde venue du Christ. Matthieu 24 : 36, 25 : 13 ; 1 Thessaloniciens 5 : 2.
2) La divination est condamnée en Deutéronome 18 : 10 et en Jérémie 14 : 14

Rick Branch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.webzinemaker.com/illuminati
 
Pyramidologie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti-illuminati : le forum :: Ouvrages en ligne-
Sauter vers: